Tuchel (PSG) : «Nous sommes fragiles»

Thomas Tuchel (PSG)
Coupe de France
28/04/2019

Par AFP

L'entraîneur du PSG Thomas Tuchel a admis samedi, après la finale de la Coupe de France contre Rennes (2-2 a.p., 6-5 aux tirs au but), que son équipe était « fragile » mentalement.

Comment le PSG a perdu le fil de son match ?
C'est difficile d'expliquer, parce qu'on a commencé très fort. On a eu beaucoup d'occasions durant tout le match. A 2-0, c'est difficile d'expliquer. Perdre 1-0 la deuxième mi-temps, je suis très déçu, je n'ai pas d'explications. Dans le vestiaire, j'ai l'impression que nous sommes contents, mais pas attentifs que c'est un match ouvert, ouvert grâce à nous. C'était de notre faute que le match est resté ouvert. Quand on a commencé la deuxième mi-temps, ce n'était pas avec la même énergie que la première. Nous ne sommes pas attentifs. Après le 2-2, on a continué de contrôler le match, mais ce n'est pas possible pour nous de marquer un autre but. Pour expliquer, c'est très difficile.

Comment jugez-vous le match de Kylian Mbappé, qui a raté plusieurs occasions et récolté un carton rouge ?
On a eu beaucoup d'occasions pour être décisif, mais ce n'était pas possible pour lui de marquer. Il a eu quelques problèmes musculaires hier, il a arrêté l'entraînement plus tôt et passé des tests à l'hôpital. Peut-être que c'était dans sa tête. Il est très fiable dans les matches comme ça, il aime les défis quand il faut être décisif dans les matches décisifs. On a eu l'impression qu'il a manqué de confiance, et qu'il ne se sentait pas libre. Le carton rouge à la fin, ce n'est pas lui.

Après cette nouvelle désillusion, pouvez-vous tirer un bilan de votre première saison au Paris SG ?
C'est trop tôt pour faire un bilan. Je dois réfléchir pour quelques jours. Ce n'est pas une situation facile. On a perdu notre intensité après la trêve. Ca dure depuis des semaines et des semaines sans joueurs (avec beaucoup de blessures). Nous ne sommes pas satisfaits par nos résultats.

Pensez-vous que le mental de votre équipe est trop friable ?
C'est dur de dire non. Nous sommes fragiles. On manque de "conséquence", de faire ce qui est nécessaire pour marquer le 3e ou le 4e but. Après le deuxième but, on manque de ça, de ça... Ca me donne aussi le sentiment que c'est un peu fragile. Ce n'est pas clinique. Ce sont des matchs décisifs, avec des détails. Nous ne sommes pas attentifs.








L'email a bien été envoyé
OK